785 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable en 2021

MondialisationEau potable salubreEauTraitement de l’eau

Partager c'est aimer

Juillet 10th, 2021

Les êtres humains peuvent survivre trois semaines sans nourriture, mais ils ne peuvent survivre même 3 à 4 jours sans eau. L'eau propre est une nécessité de la vie, mais le pourcentage d'eau propre à notre disposition diminue considérablement de jour en jour en raison de sa contamination.

 

Par Arpit Saxena


 

A partir de 2021, 785 millions de personnes n'ont pas accès aux services d'eau potable de base soit 1 personne sur 10, y compris les 144 millions de personnes qui boivent des eaux de surface non traitées.

 

Le monde manque-t-il d'eau potable ?
Cette image nous renseigne sur l'avenir du monde dans les années à venir. Comment le monde manque d'eau potable.

 

Risques pour la santé publique dus à l'eau potable insalubre

Le simple accès ne suffit pas, la qualité de l'eau compte le plus. Il y a un énorme fossé dans la fourniture de services d'eau potable de base. La consommation d'eau contaminée entraîne la transmission de maladies dangereuses telles que le choléra, la diarrhée, la dysenterie, l'hépatite A, la typhoïde et bien d'autres.

 

Diarrhée est la maladie dangereuse la plus connue qui est transmise par la consommation d'eau contaminée. La consommation d'eau contaminée provoque 485 000 diarrhéiques décès chaque année. En 2017, environ 220 millions les gens avaient besoin d'un traitement préventif contre la schistosomiase – une maladie chronique causée par des vers parasites qui se transmettent par la consommation d'eau infectée.

 

Figure 1

.

 

L'eau potable contaminée entraîne non seulement la transmission de maladies mortelles, mais aussi la mort. Environ 1.23 millions personnes sont décédées des suites de la consommation d'eau insalubre en 2017 (Figure-1).

 

L'eau insalubre a été classée 19e, dépassant la consommation de drogues et le manque d'assainissement pour devenir l'une des principales causes et facteurs de risque de décès dans le monde.

 

Le revenu est un facteur majeur dans la détermination du niveau d'accès à l'eau potable

Des revenus est un critère important pour déterminer le niveau d'accès à des sources d'eau améliorées.

 

De 1990 à 2015, il n'y a eu aucun changement dans l'accès à des sources d'eau améliorées parmi la part de la population à revenu élevé. Le groupe à revenu élevé bénéficie toujours d'un accès à 100 % à ces sources. Alors que l'accès pour la part de la population à faible revenu était d'environ 46 % en 1990 et il est passé à 66 % en 2015 (Figure-2).

 

Figure 2

.

 

La disparité entre pays développés et pays en développement en termes d'accès à des sources d'eau potable améliorées

En 2017, 90 % de la population mondiale avait accès à des sources d'eau améliorées. Ce nombre augmente de jour en jour en raison de l'amélioration des technologies de l'eau potable qui se traduit par une eau exempte de contamination.

 

Figure 3


.

 

La part de la population ayant accès à une eau potable améliorée n'a pas changé au Royaume-Uni puisque les gens bénéficiaient déjà d'un accès à 100 % à ces sources. Dans des pays comme l'Inde, le Brésil et l'Irlande, la situation s'améliore. Au Kenya, la situation s'est beaucoup améliorée au cours des 25 dernières années. L'accès à des sources d'eau améliorées est passé de 43 % dans 1990 à 63 % en 2015. (Figure-3)

 

La part de la population ayant accès à des sources d'abreuvement améliorées dans le monde est passée de 76 % dans 1990 à 91 % en 2015. Au cours des 25 dernières années, le nombre de personnes ayant accès à des sources d'eau potable améliorées a augmenté de 107 millions chaque année en moyenne. Au quotidien, 290,000 les gens ont eu accès à l'eau potable. (Figure-4)

 

Figure 4


.

 

Les ménages ruraux n'ont souvent pas accès à l'eau potable

Près de la moitié de la population en Asie et en Afrique vit encore dans les zones rurales et appartient au groupe à faible revenu. Les familles pauvres des communautés rurales sont les plus exposées au risque d'être laissées pour compte.

 

Figure 5


.

 

Tous les pays se situent au-dessus de la ligne de parité (si un pays se situe le long de cette ligne alors la part de la population urbaine et rurale est la même (par exemple-Israël)) à quelques exceptions près (notamment-Bangladesh). En Éthiopie, la part de la population urbaine qui a accès à une eau potable gérée en toute sécurité était d'environ 39 % alors que pour les ruraux c'était autour 4%. En Ouganda, la part de la population urbaine était d'environ 18 % et pour les ruraux, c'était autour 4%. La part de la population ayant accès à une eau potable gérée en toute sécurité est plus tournée vers les zones urbaines que vers les zones rurales (Figure 5).

 

Nombre de personnes n'ayant pas accès à des sources d'eau potable améliorées par région

En 1990, presque 42 % de ceux qui n'avaient pas accès à des sources d'eau potable améliorées venaient d'Asie de l'Est et du Pacifique. En 2015, ce nombre était tombé à 20 %. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, environ 1.17 milliards n'avaient pas accès à des sources d'eau potable améliorées en 1990. Ce nombre était tombé à 600 millions en 2015 en raison de la croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (Figure 6)

 

Figure 6


.

 

Le pourcentage de personnes n'ayant pas accès à des sources d'eau potable améliorées a diminué dans toutes les régions au cours des 25 dernières années, à l'exception de Afrique sub-saharienne.

 

En 2015, l'accès à des sources d'eau améliorées est resté le plus faible en Afrique subsaharienne, où les taux allaient de 40 % à 80 % des ménages. Le nombre d'Africains subsahariens n'ayant pas accès à des sources d'eau potable est passé de 271 millions dans 1990 à 326 millions dès 2015.

 

Cette indisponibilité d'accès à l'eau potable en Afrique subsaharienne peut être attribuée à la pénurie économique, à la croissance démographique rapide et au changement climatique.

 

Solutions à faible coût pour améliorer l'accès à l'eau potable

1. Ébullition 

La méthode la plus simple et la moins chère pour purifier l'eau est de la faire bouillir pendant une bonne période de temps. L'ébullition à haute température provoque la dissipation des bactéries et des virus, éliminant toutes les impuretés de l'eau, puis la filtrant à travers un tamis microporeux rendant l'eau potable.

 

2. Mise en œuvre de la récupération des eaux de pluie

Accumuler l'eau de pluie des surfaces sur lesquelles elle tombe et la stocker par la suite est une pratique pratiquée par l'homme depuis des siècles.

 

C'est un moyen utile de réduire la dépendance vis-à-vis des systèmes d'approvisionnement en eau municipaux et de fournir de l'eau aux zones rurales éloignées qui peuvent ne pas être connectées à l'approvisionnement en eau conventionnel.

 

3. Filtration de l'eau

Cette méthode utilise des procédés chimiques et physiques pour purifier l'eau et la rendre potable. La filtration élimine à la fois les gros composés et les petits contaminants dangereux qui causent des maladies grâce à un processus de filtration simple et rapide.

 

Étant donné que la filtration n'épuise pas tous les sels minéraux, l'eau filtrée est considérée comme plus saine par rapport à l'eau purifiée par d'autres méthodes. Le facteur qui rend la filtration moins coûteuse est qu'elle ne nécessite pas beaucoup d'énergie par rapport à l'énergie nécessaire à l'osmose inverse et à la distillation.

 

4. Chloration

a) Utiliser des pastilles de chlore

Le chlore étant un désinfectant, l'eau est propre à la consommation. L'utilisation de pastilles de chlore est l'un des moyens les moins chers d'améliorer la qualité de l'eau.

 

b) L'électrochloration

L'électrochloration est une technique très efficace et économique pour désinfecter l'eau. Sans surprise, il est utilisé partout dans le monde, à toutes les échelles, des unités individuelles d'électrochloration dans des endroits reculés aux immenses installations industrielles traitant l'eau potable d'une ville entière.

 

Processus de traitement de l'eau par électrochloration
Cette image nous informe de l'importance de l'électrochloration dans les régions éloignées. Comment c'est vraiment bénéfique pour les zones reculées où l'électricité n'est pas disponible,

 

Les avantages de l'utilisation de l'électrochloration pour améliorer l'accès à l'eau potable sont mentionnés ci-dessous :

 

a) Le procédé est relativement peu coûteux par rapport à d'autres procédés.

 

b) C'est l'un des procédés les plus efficaces pour dessaler l'eau de mer.

 

c) Il a des exigences opérationnelles simples qui peuvent être facilement traitées même par une personne non technique.

 

d) Ce processus ne nécessite que trois choses : du courant électrique, de l'eau et du sel ordinaire.

 

5. Utilisation de contrôleurs d'irrigation intelligents

En remplaçant les minuteries de système automatiques traditionnelles, des contrôleurs d'irrigation intelligents ont été développés pour réduire la consommation d'eau extérieure en permettant aux propriétaires de créer un programme d'arrosage efficace pour maintenir les plantes en bonne santé et contrôler à distance leurs systèmes à l'aide d'appareils intelligents.

 

Il est particulièrement utile dans les zones de stress hydrique où il permet la conservation de ressources en eau limitées.

 

D'autres mesures peuvent être prises pour résoudre le problème de l'eau potable dans les zones rurales, telles que l'installation d'unités d'osmose inverse (OI), l'exposition aux rayons UV, le traitement des déchets agricoles, l'utilisation de roues hydrauliques et d'agents floculants (gélatine, gomme de guar, etc.).

 

Au cours des deux dernières décennies, il y a eu plusieurs améliorations à travers le monde en ce qui concerne l'accès à l'eau potable. Cependant, l'augmentation de la population a entraîné une augmentation de la consommation d'eau conduisant à sa rareté. Et si nous continuons à suivre la même tendance, alors un temps viendra où il n'y aura pas assez d'eau pour étancher la soif de la population mondiale.

 

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur seul et non du WorldRef.


 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour explorer des solutions industrielles selon vos besoins

 

Traitement de l'eau et des eaux usées